fbpx
cpegrevev3

Déclanchement de deux jours de grève dans les CPE

Québec, le mardi 9 novembre 2021 – Les travailleuses de onze centres de la petite enfance (CPE) syndiquées au Syndicat québécois des employées et employés de service poursuivent leurs moyens de pression avec deux autres jours de grève, aujourd’hui et demain.

« Il est temps que ça débloque aux tables de négociation. La patience des travailleuses a des limites. Il nous faut des retours sur nos offres. Alors que nous avons fait de nouvelles propositions plus que raisonnables, le gouvernement refuse de nous faire un retour. Pire, il nous enjoint à baisser nos demandes. Cela équivaut à négocier avec soi-même. Nos vis-à-vis ont besoin de mandats s’ils veulent arriver à une entente. Aussi, le gouvernement doit comprendre qu’il n’y a pas que des éducatrices dans les CPE. Tous les titres d’emploi sont importants pour assurer des services et une éducation de qualité pour les tout-petits », explique Sylvie Nelson, présidente du SQEES-FTQ.

« Clairement, il y a une impasse sur la question des salaires. À 2 % par année, l’offre du gouvernement pour les divers titres d’emploi autres qu’éducatrice n’est clairement pas suffisante. Il y a un grand rattrapage à faire. En plus des salaires, il y a les conditions d’emploi à améliorer. Il faut davantage de ressources pour accompagner les enfants à besoins particuliers, alors que l’offre patronale veut la création d’un comité, sans enveloppe attachée. C’est encore pelleter par en avant le problème, alors que les enfants ont des besoins maintenant ainsi que les éducatrices qui requièrent un plus grand soutien immédiat », continue Mme Nelson.

Les demandes syndicales visent aussi la bonification de la part de l’employeur pour les assurances collectives et l’instauration de meilleurs ratios, notamment pour les cuisinières et pour les éducatrices auprès des poupons.

« Finalement, la prime que veut accorder le gouvernement aux éducatrices qui voudraient faire 40 heures/semaine ne tient nullement compte de la réalité dans les installations. La gestion des horaires a toujours été négociée localement. Il faut comprendre que les éducatrices sont en présence continue avec les enfants lors de leur journée de travail et pendant les heures de repas. Si le gouvernement veut épuiser les éducatrices qui tiennent déjà à bout de bras le réseau des CPE, il ne s’y prendrait pas autrement », conclut la présidente du SQEES-FTQ.

Liste des installations en grève les 9 et 10 novembre et les heures de piquetage prévues.

CPE Hippo Plus :

Mardi et mercredi de 7 h à 9 h et de 15 h à 17 h au 799 rue Ardouin à Québec.

CPE La découverte de l’Enfance :

Mardi et mercredi de 7 h à 12 h au 499 chemin de la grande côte à Saint-Eustache.

CPE Le funambule et CPE la Joyeuse Équipée (ils feront le piquetage ensemble) :

Mardi de 8 h 30 à 12 h 30 devant le bureau coordonnateur de la Joyeuse Équipée au 2899 boulevard du Curé-Labelle à Prévost.

Mercredi de 8 h 30 à 12 h 30 devant le CPE Le Funambule au 220 St Marc à Saint-Jérôme.

CPE Baliballon :

Mardi de 8 h à 10 h et de 15 h à 17 h au coin de la route 341 et de la rue Notre-Dame à L’Épiphanie.

Mercredi de 8 h à 10 h et de 15 h à 17 h devant le bureau de circonscription de François Legault au 831 boulevard de l’Ange Gardien N, Bureau 208 à L’Assomption.

CPE Gaminville :

Mardi et mercredi de 7 h à 11 h 30 en face du bureau coordonnateur du CPE au 2267 boulevard des Laurentides à Laval.

CPE Maison des Bambins :

Mardi et mercredi de 9 h à 13 h au 273 Charles-Peguy Ouest à La Prairie.

CPE La Douce Couvée :

Mardi de 7 h 30 à 13 h à l’installation de Roxton au 260 rue Duchaineau.

Mercredi de 7 h 30 à 13 h à l’installation d’Acton Vale au 545 rue Bonin.

CPE Globules Roses :

Mardi et mercredi de 9 h à 11 h 30 au 8585 Terrasse Champlain à Lasalle (dans le stationnement à l’arrière de l’Hôpital de LaSalle).

CPE Cornemuse :

Mardi et mercredi de 8 h à 11 h au 11 rue Roy à Gatineau.

CPE Genesis 87 inc. :

Mardi et mercredi de 9 h 30 à 11 h au 1841 Terrasse Elgin à Montréal (le piquetage sera effectué au coin des rue Saint-Jacques et des Seigneurs).

Le SQEES-FTQ représente 25 000 membres partout au Québec, majoritairement dans le secteur de la Santé et des Services sociaux. Il est le plus grand syndicat dans le secteur des résidences privées pour personnes aînées en plus d’être un chef de file dans la syndicalisation des travailleuses et des travailleurs de l’économie sociale, des OSBL, de la petite enfance et du transport scolaire. Il est affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, la plus grande centrale syndicale québécoise, avec plus de 600 000 membres.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn