bus-2020

Transport scolaire – Plus de questions que de réponses

Montréal, mardi 28 avril – Le Syndicat québécois des employées et employés de service (SQEES-FTQ) participait ce matin à un groupe de travail (employeurs, syndicats, gouvernement et commissions scolaires) pour la relance du transport scolaire. Le SQEES-FTQ a fait part des inquiétudes soulevées par ses membres conductrices et conducteurs d’autobus scolaires qui s’apprêtent à reprendre le volant.

 

« Il faut savoir que c’est un peu plus de la moitié de nos membres dans ce secteur qui ont plus de 60 ans, et même une bonne partie au-delà de 70 ans. C’est normal qu’ils soient inquiets ; on leur interdit de voir leurs petits-enfants, mais on les met responsable des petits-enfants des autres. Faudrait-il exclure les conductrices et les conducteurs qui ont plus de 60 ans ? Si oui, est-ce qu’ils auront droit à leur plein salaire ? », s’interroge Jean Labelle, conseiller syndical responsable du dossier.

 

 « Il est question de protéger les conducteurs et les conductrices avec des plexiglas. Il faut que ça soit pratique et sécuritaire en cas d’accident ou d’intervention auprès des enfants. Est-ce possible d’équiper en deux semaines les flottes d’autobus de ces protections ? Aussi, il faut penser à la désinfection des véhicules. Qui le fera ? Est-ce que cela se fera entre chaque voyage ? », continue M. Labelle.

 

« La distanciation sociale imposée dans les autobus scolaires n’est pas facile à mettre en œuvre. On parle de mettre qu’une douzaine d’enfants par autobus, ça veut dire une multiplication des routes. De plus, 54 % des conductrices et des conducteurs ont 60 ans ou plus et pourraient être exemptés du travail. On est loin d’être prêt à remettre les clés dans les contacts », résume Jean Labelle.

 

Le SQEES-FTQ continuera de travailler avec les autres intervenants du milieu pour assurer un transport scolaire sécuritaire aussi bien pour les enfants et leur famille que pour les membres qu’il représente.

 

Le SQEES-FTQ représente 25 000 membres partout au Québec, majoritairement dans le secteur de la Santé et des Services sociaux. Il est le plus grand syndicat dans le secteur des résidences privées pour personnes aînées en plus d’être un chef de file dans la syndicalisation des travailleuses et des travailleurs de l’économie sociale, des OSBL et du transport scolaire. Il est affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, la plus grande centrale syndicale québécoise, avec plus de 600 000 membres.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn