COMM PRESS MANIF

Manifestation devant deux résidences pour personnes âgées Chartwell

Jeudi 5 novembre – Les membres du Syndicat québécois des employées et employés de service (SQEES-FTQ) manifestent ce matin devant les résidences Chartwell Appartements de Bordeaux et Domaine de Bordeaux.

« Les travailleuses et les travailleurs se mobilisent ce matin pour dénoncer la lenteur des négociations dans ces deux résidences du groupe Chartwell. Les conventions collectives de ces établissements sont échues depuis le 31 décembre 2014.  L’employeur ne semble pas pressé d’en venir à une entente. On se rencontre au plus une fois par mois, malgré le désir du syndicat d’augmenter le rythme des négociations », a déclaré Charles-Alexandre Bélisle, conseiller syndical au SQEES-FTQ.

« Non seulement le rythme des négociations est lent, mais l’employeur veut imposer un recul important dans les conditions de travail. On déplore que Chartwell souhaite augmenter la précarité des gens qui donnent quotidiennement des services aux aînés », a continué M. Bélisle.

La plate-forme commune du SQEES-FTQ a été présentée à l’employeur. La principale demande touche les salaires. Comme dans plusieurs établissements, nous demandons un minimum de 15 $ de l’heure pour les travailleuses et les travailleurs qui s’occupent de nos parents et de nos grands-parents.

Le SQEES-FTQ représente 25 000 membres partout au Québec, majoritairement dans le secteur de la Santé et des Services sociaux. Il est le plus grand syndicat dans le secteur des résidences privées pour personnes âgées. Il est affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, la plus grande centrale syndicale québécoise, avec plus de 600 000 membres.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn