Primes temporaires de fins de semaine dans le réseau de la santé : Un « plaster » insuffisant

12/07/2019

Montréal, 12 juillet 2018 - Le ministère de la Santé et des Services sociaux a annoncé des primes de 75 $ pour que les préposés aux bénéficiaires, les infirmières et les infirmières auxiliaires se rendent disponibles pour des fins de semaine additionnelles. Le Syndicat québécois des employées et employés de service (FTQ) se désole que les organisations qui représentent le personnel du réseau n’aient pas été consultées au préalable.

« Une prime de 75 $ ce n’est pas négligeable, mais pourquoi le ministère se contente-t-il de l’offrir qu’à trois titres d’emploi, alors que la pénurie affecte aussi d’autres travailleuses et travailleurs. Par exemple, les auxiliaires en santé et services sociaux sont appelés à se rendre disponibles les fins de semaine pour fournir les soins à domicile. C’est aussi vrai pour l’entretien, les cuisines et même le personnel de bureau. Il nous semble injuste que ces derniers ne soient pas touchés par la mesure », explique Sylvie Nelson, présidente du SQEES-FTQ.

Le SQEES-FTQ va d’ailleurs contester la décision de ne pas assujettir les autres titres d’emploi à la mesure temporaire afin de maintenir l’équité de traitement.

« Les préposés, infirmières et infirmières auxiliaires doivent déjà travailler une fin de semaine sur deux. Là on leur demande d’en faire trois, sinon quatre par mois. C’est beaucoup, se désole Mme Nelson. Nous constatons que le ministère reconnaît la pénurie de personnel qui frappe le réseau et que celui-ci n’est malheureusement plus attractif. Ce n’est pas par des mesures temporaires que nous réussirons à faire face au manque d’effectif, mais en rehaussant convenablement les conditions de travail et d’exercice d’emploi. Il faut mettre fin à la surcharge de travail dès maintenant. Aussi, lors de la prochaine négociation du secteur public, les représentants patronaux devront faire preuve d’ouverture pour redonner les lettres de noblesse au réseau de la santé et des services sociaux ».

Le SQEES-FTQ représente 25 000 membres partout au Québec, majoritairement dans le secteur de la Santé et des Services sociaux. Il est le plus grand syndicat dans le secteur des résidences privées pour personnes aînées en plus d’être un chef de file dans la syndicalisation des travailleuses et des travailleurs de l’économie sociale, des OSBL et du transport scolaire. Il est affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, la plus grande centrale syndicale québécoise, avec plus de 600 000 membres.


12/07/2019