Entente de principe adoptée à la résidence l’Éden de Laval

14/12/2017 —Categories : Residences Privés, Prendre soin de nous

Laval, jeudi 14 décembre – Les 148 travailleuses et travailleurs ont mis fin à la grève et aux moyens de pression la semaine dernière suite à une entente de principe qui est intervenue entre l’employeur et le comité de négociation du Syndicat québécois des employées et employés de service, affilié à la FTQ. Cette entente a été adoptée hier lors d’une assemblée générale.

« La négociation n’a pas été facile et nous avons dû avoir recours à la grève. Les moyens de pression des travailleuses et des travailleurs ont porté leurs fruits. La nouvelle convention améliore de près de 20 % les salaires des plus bas salariés. Aussi, les personnes préposées aux bénéficiaires se voient accorder des augmentations d’un peu plus de 17 % sur 5 ans. C’est sans oublier les augmentations des diverses primes, dont celles d’anciennetés qui bénéficient à la rétention du personnel d’expérience », explique Kassandra Leclerc, présidente syndicale des travailleuses et des travailleurs de l’Éden.

« Au nom du SQEES (FTQ), je tiens à féliciter tous les membres de la résidence l’Éden de Laval pour la belle démonstration de solidarité. Leur acharnement démontre que le syndicalisme demeure un outil essentiel pour l’amélioration des conditions de travail », constate Jean Labelle, conseiller syndical au Syndicat québécois des employées et employés de service, affilié à la FTQ.

Le SQEES-FTQ représente 25 000 membres partout au Québec, majoritairement dans le secteur de la santé et des services sociaux. Il est le plus grand syndicat dans le secteur des résidences privées pour personnes âgées. Il est affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, la plus grande centrale syndicale québécoise, avec plus de 600 000 membres.


14/12/2017 —Categories : Residences Privés, Prendre soin de nous