Entente de principe acceptée par les travailleuses et les travailleurs d’AFFI

29/05/2019 —Catégories: Négociations

Montréal, mardi 29 mai – Les travailleuses et les travailleurs du groupe AFFI ont entériné une entente de principe lors d’une assemblée générale ce samedi. Les membres du Syndicat québécois des employées et employés de service (FTQ), dont la grande majorité vit avec des limitations fonctionnelles, voient leur condition de travail améliorer avec des augmentations salariales pouvant atteindre 20 % sur les quatre (4) années de la convention collective.  

« La conclusion d’une entente a été rendue possible grâce à la mobilisation des travailleuses et des travailleurs. Fort d’un mandat de grève et appuyé par une grande manifestation, le comité de négociation avait l’appui nécessaire pour exiger une nette amélioration des conditions de travail », explique Simon Christin, conseiller au Syndicat québécois des employées et employés de service, affilié à la FTQ.

Il est à noter que l’entente de principes contient des gains pour les travailleuses et les travailleurs quant aux congés de maladie, les primes et une clause de protection qui maintient un écart significatif entre les salaires les moins élevés et le salaire minimum.

Le SQEES-FTQ représente 25 000 membres partout au Québec, majoritairement dans le secteur de la Santé et des Services sociaux. Il est le plus grand syndicat dans le secteur des résidences privées pour personnes aînées en plus d’être un chef de file dans la syndicalisation des travailleuses et des travailleurs de l’économie sociale, des OSBL et du transport scolaire. Il est affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, la plus grande centrale syndicale québécoise, avec plus de 600 000 membres.


29/05/2019 —Catégories: Négociations